>(>)>> La bataille pour le Bien, ou pour le Mal <<(<)<
 
AccueilAccueil   Règles Règles  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Races

Aller en bas 
AuteurMessage
Nefrit X-3
Grand Khan du Soleil Noir
Grand Khan du Soleil Noir
avatar

Masculin Nombre de messages : 95
Age : 28
Espèce : Humain
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Races   Sam 30 Sep 2006 - 14:24

Céréen


Originaires de la Bordure Moyenne et peuplant la planète Céréa, les Céréens sont des êtres à l’apparence humanoïde possédant une ossature crânienne très développée. En effet, leur crâne protège un cerveau binaire, d’où la formation d’un crâne avec une grande proéminence à l’avant. Ce double cerveau confère aux Céréens une capacité d’analyse et de résolution des problèmes largement supérieure à la normale. Mais ce formidable outil intellectuel ne fonctionnerait pas si les deux cerveaux n’étaient pas alimentés par l’apport sanguin fourni continuellement par deux coeurs.

Les Céréens sont des êtres de grande taille, pouvant aisément atteindre deux mètres. Leur espérance de vie est en revanche plus courte qu’un Humain, puisqu’elle est située autour de 65 ans.

Céréa est dirigée par un gouvernement pacifique et une administration complexe, ayant pour origine un régime matriarcal. Les autochtones possèdent leur propre langage, le Céréen, pouvant s’écrire ou se parler. Leur planète est également - comme Alderaan - très proche de la nature. Les Céréens font très attention à leur environnement, et minimise au maximum l’impact de l’industrie.

Bien qu’étant accueillant, Céréa reste discrète pour ne pas attirer d’éléments négatifs sur son sol. Néanmoins la grande réputation des Céréens dans des domaines tels que l’astrogation ou la cryptographie à tout de même franchi l’atmosphère de la planète.

La relation étroite avec la nature a donné à ce peuple une notion de la philosophie très développée, c’est pourquoi un nombre important de Céréens est rentré dans l’Ordre Jedi.



Humain


Dans la galaxie, l'espèce humaine a toujours été considérée comme un peu à part depuis que le voyage hyperspatial est devenu une réalité. Tout d'abord parce que ses origines demeurent encore mystérieuses : les plus anciennes civilisations humaines connues à l'époque de la fondation de la République étaient originaires de Coruscant, Corellia et quelques autres mondes. Et il n'a jamais été possible de mettre en évidence un point de départ ou une origine commune à cette espèce. Bien que la théorie d'évolutions parallèles spontanées ne soit pas totalement improbable, le passage du temps mit cette hypothèse sérieusement à l'épreuve : aucune autre espèce intelligente rencontrée dans la galaxie n'avait fait l'objet d'une évolution en parallèle sur plusieurs mondes, surtout éloignés à ce point les uns des autres.

Adaptable, diverse et polyvalente, l'humanité sous ses nombreuses variantes forme l'espèce la plus nombreuse et la plus répandue dans l'espace connu ainsi que l'un des pivots de la civilisation galactique : la planète Coruscant, un des berceaux de l'humanité, est devenue la capitale de l'ancienne république, puis de l'Empire Galactique, et enfin de la Nouvelle République. La langue de Coruscant servit à établir le Basic, langue universelle sans laquelle la République aurait eu les plus grandes difficultés à perdurer pendant des millénaires. Mème pour les autres espèces, les standards culturels, esthétiques, culinaires ou sociaux des plus grandes sociétés humaines servent souvent de référence.

Les humains se sont montrés capables de s'atteler à toutes les tâches, d'envisager toutes les carrières, de bénéficier de tous les dons y compris celui de la Force. Depuis l'avènement de l'Empire, des dizaines de milliards d'êtres humains ont embrassé l'idéologie de l'Ordre Nouveau : la Haute Culture Humaine. Selon cette idéologie, la destinée manifeste de l'humanité est de régner sur la galaxie ce qui s'explique à la fois par ses origines uniques et son histoire qui imprègne à tous les niveaux celles de la galaxie. Bien que l'Ordre Nouveau ait été balayé par l'Alliance Rebelle et les divers mondes qui se rebellèrent contre l'autorité impériale, le sentiment pro-humain est encore fort sur certaines planètes. Il existe des dizaines de variantes humaines dont la morphologie est presque à 100 % identique à celle des humains de Coruscant, Corellia, Alderaan, Chandrila et autres. Généralement, ils différent uniquement par des aspects esthétiques mineurs (couleur de peau, taille, morphologie plus trapue ou plus fine...).



Kel Dor


Originaires de la planète Dorin, les Kel Dor sont des humanoïdes dont la taille varie de 1.4 mètre à 2 mètres, et dont la particularité est de respirer du méthane, pour vivre.

Les Kel Dor possèdent une peau pouvant aller de la couleur pêche au rouge le plus vif, et ont pour la plupart des yeux d'un noir absolu, bien qu'occasionnellement des enfants naissent avec des yeux argent (ce qui marquerait selon certains une capacité puissante à maîtriser la Force). Les Kel Dor sont en général de la même taille que les Humains et possèdent le même dimorphisme sexuel, les femmes étant légèrement plus petites que les hommes. Leur crâne est ornementé des deux côtés par des excroissances osseuses auxquelles est accroché leur masque repiratoire. Leurs longs doigts se terminent par de petites griffes aiguisées.

Ayant évolué dans une atmosphère riches en gaz toxiques et en méthane, les Kel Dor doivent revêtir en effet un masque respiratoire couvrant leur bouche et leurs yeux lorsqu'ils quittent leur planète. Une simple bouffée d'oxygène leur serait tout aussi fatale que si un Humain inhalait du méthane pur. Cet appareillage confère aux Kel Dor une apparence intimidante qui ne facilite pas les contacts avec les espèces peu habituées à leurs usages.

Les Kel Dor ont derrière eux une longue tradition d'utilisateurs de la Force. Lorsqu'ils furent découverts par la République Galactique quelque 6.000 années avant l'avènement de l'Empire, les Kel Dor possédaient déjà une civilisation avancée, sans toutefois avoir exploré les étoiles environnantes. Les Jedi qui visitèrent Dorin et ses habitants furent impressionnés par les capacités uniques des Kel Dor. Ces derniers le leur rendirent bien, et considérèrent leurs amis Jedi comme des hommes sacrés. Ils acceptèrent avec plaisir les connaissances technologiques de la République et apprirent rapidement le vol interstellaire.

Ce dévouement à l'Ordre Jedi marqua considérablement la civilisation Kel Dor, en bien comme en mal. Rapidement les habitants de Dorin adaptèrent leur culture de la Force pour l'intégrer à l'histoire et à la culture Jedi, et nombre de Kel Dor devinrent de grands Chevaliers Jedi, à l'image de leur plus célébre représentant, Plo Koon, qui vécut les derniers instants de la République.

Suite à leur partenariat avec la République Galactique, Dorin s'ouvrit aux autres cultures voisines et connut un âge d'or, étendant son commerce et recevant d'innombrables visiteurs et marchands. Plusieurs Kel Dor quittèrent également leur terre natale pour explorer les étoiles, où ils devinrent soit des Chevaliers Jedi, ou encore des ambassadeurs ou des diplomates.



Pacithhip


Les Pacithhips sont des créatures intelligentes natives de la planète Shimia, dans les territoires de la Bordure Extérieure. Leur trait physique le plus caractéristique est la présence d'imposantes défenses à la base de la tête.

Les Pacithhips, à la base de placides herbivores dont les défenses servaient à déterrer les racines comestibles, ont considérablement évolué depuis des millénaires, et n'ont plus rien à voir avec leurs lointains ancêtres. Ce sont aujourd'hui des êtres très intelligents qui ont développé une bonne industrie et même la maîtrise du vol spatial. C'est pourquoi nombre de représentants de cette espèce peuvent être aperçus ici et là dans différents mondes de la Bordure, que ce soit sur Tatooine ou d'autres planètes à la recherche d'une main d'oeuvre fiable.
Les échanges inter-espèces sont toutefois rendus plus difficiles par l'impossibilité des Pacithhips de communiquer en basic en raison d'une structure vocale particulière.

Les défenses des Pacithhips, symbole de leur passé génétique, contribue aujourd'hui à renforcer l'image de créatures craintes et redoutables. Une image souvent exploitée par ces êtres de manière à éviter les conflits, en intimidant leurs adversaires. De nos jours, ces puissantes défenses sont davantage un étalon de mesure du rang social des individus : les Pacithhips sont en effet organisés en trois structures génétiques, chacune ayant son champ d'activité prédéterminé. La société de cette espèce s'organise ainsi depuis des siècles en trois domaines fondamentaux qui pourraient être assimilées à des castes : les guerriers, les scientifiques, et les ouvriers. Les personnes connaissant bien cette espèce peuvent d'ailleurs reconnaître au premier coup d'oeil le rang social et le métier d'un Pacithhip, en étudiant la forme et la taille de ses défenses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swng.forumactif.fr/viewtopic.forum?t=140
Nefrit X-3
Grand Khan du Soleil Noir
Grand Khan du Soleil Noir
avatar

Masculin Nombre de messages : 95
Age : 28
Espèce : Humain
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Races   Sam 30 Sep 2006 - 14:50

Togruta


Les Togrutas sont des humanoïdes dont l'apparence induit souvent en erreur les observateurs peu attentifs et les fait passer pour des Twi'leks. Cette confusion tient au fait que les Togrutas ont sur la tête trois appendices souples nommés "lekkus", de la même manière que les "lekkus" des Twi'leks, qui leur redescendent sur les épaules, le long du buste et dans le dos.
Malgré ce trait caractéristique commun, aucune preuve tangible n'a pu confirmer - ou infirmer - un éventuel lien génétique entre les deux espèces. Et pour les distinguer tout à fait, il suffit de savoir que les Togrutas ont sur la tête deux immenses cornes, appelées "montrals".


Les montrals des Togrutas renferment de puissants organes sensoriels qui réagissent aux ultrasons. En pratique cela leur permet de se repérer dans leur environnement de manière efficace et autonome, ainsi que de détecter la présence d'éventuels prédateurs sur leur monde natal, Shili.

Les Togrutas possèdent une couleur de peau rouge vif, de la même manière là encore que certaines sous-espèces de Twi-leks. Leurs yeux sont entourés d'un grand cercle blanc, et leurs montrals sont également de cette couleur. Enfin leurs lekkus sont bariolés, de manière à assurer un camouflage efficace. Le Togruta adulte atteint en général une taille moyenne de 180 cm.

Sur leur planète, les Togrutas vivent en larges communautés tribales très soudées. Leur niveau technologique est peu élevé et il est assez rare que l'on rencontre des membres de cette espèce dans d'autres parties de la Galaxie. La plupart ne parlent que le Togru, leur langue natale, mais tous ceux qui voyagent parlent couramment le basic.

Leur réputation n'est pas toujours excellente car des rumeurs anciennes prétendent que les Togrutas sont capables d'injecter un poison mortel à leur victime, ce qui incite évidemment à la méfiance. Des études xénobiologiques menées par la suite montrèrent que ces rumeurs étaient totalement dénuées de sens, et que les Togrutas n'étaient pas plus capables d'empoisonner quelqu'un qu'un Humain ou un Twil'ek. Mais aujourd'hui encore ces rumeurs continuent de ternir la réputation de ces êtres pourtant loyaux et pacifiques auprès des populations crédules ou peu informées...



Twi'lek


Les Twi'leks sont de grands humanoïdes, dont la peau très pigmentée peut avoir différentes couleurs selon les individus : rouge, jaune ou encore bleu par exemple. Leur trait le plus caractéristique est la pair de tentacules, appelés "lekkus", qui prend sa base au sommet de leur crâne.

Les Twi'leks utilisent leurs lekkus quand ils parlent leur langage d'origine, le twi'leki. Il s'agit d'un langage combinant communication orale et gestes, les mots étant accompagnés et complétés par les mouvements des lekkus.

Les Twi'leks sont omnivores, et mangent aussi bien les produits de leur culture que de la viande de rycrit, une sorte de bovin très répandue sur Ryloth, leur monde natal. Les Twi'leks sont des êtres très patients, et doté de fortes capacités d'adaptation. Leur mental a été façonné au fil des siècles par leur environnement très rude, duquel ils ont retiré de multiples leçons de vie. Un célèbre proverbe twi'lek mentionne à ce propos : "Si tu ne peux pas battre une tempête, laisse-la passer".

Les Twi'leks ont développé une technologie de bon niveau, utilisant des turbines et des éoliennes pour alimenter les habitations et les usines enterrées profondément sous la surface de Ryloth, ravagée par les tempêtes. Chaque complexe urbain est autonome, et géré par un clan. Les Twi'leks n'ayant pas développé une technologie spatiale suffisante, ils doivent, pour gérer leurs contacts avec le reste de la galaxie, s'appuyer sur les mondes voisins (tels que Tatooine), les pirates, les contrebandiers et les marchands.

Ryloth est une importante place commerciale. C'est elle qui fournit la galaxie en Ryll, une substance narcotique très puissante. A cause de cette source, Ryloth est devenue une plate-forme convoitée par les criminels de tous bords. Les Twi'leks ont réagi à cet "invasion" en développant une stratégie toute particulière : ils vendent aux criminels leur propre peuple comme esclaves. Ce faisant, les Twi'leks peuvent garder le contrôle de leurs mines de Ryll. La plupart des esclaves vendus ainsi sont des femmes, dont la beauté et la grâce en font des danseuses très recherchées, pour ne parler que des métiers les plus "honnêtes". Posséder une ou plusieurs femmes twi'leks est au fil du temps devenu une marque de prestige, condamnant ainsi des générations de jeunes femmes et hommes.

La société twi'lek est divisée en deux castes très distinctes : les marchands et les guerriers. Si les premiers sont indispensables au bon fonctionnement de la société, les seconds n'en sont pas moins dédaigneux, refusant la plupart du temps tout contact avec des êtres qu'ils considèrent comme inférieurs.



Wookie


Les Wookies sont de grand bipèdes à fourrure dépassant couramment les deux mètres de haut. Ils sont originaires de la planète Kashyyyk et n'ont que très peu de communautés en dehors de leur monde natal. Capables de vivre plusieurs siècles, les Wookies possèdent entre autre de remarquables capacités de récupération, et sont capables de survivre à des blessures très graves. Ils sont également dotés de longues griffes rétractiles, qu'ils utilisent principalement pour s'accrocher à la végétation dense de Kashyyyk. Leur honneur leur interdit cependant formellement d'utiliser ces griffes comme armes lors d'un combat. On peut facilement imaginer le formidable adversaire que serait un wookie doté d'un honneur "moindre". Pour le combat, les Wookies utilisent soit des lames Ryyk, soit leurs fameuses arbalètes-laser, spécialité des Wookies et qu'on ne retrouve que dans leurs mains.

Bien que la plupart des Wookies comprennent le Basic, seul certains sont capables de le parler, la plupart des représentants de cette espèce étant limités par leurs organes de communications particuliers. Les Wookies parlent entre eux leur langage, le Shyriiwook, un dialecte très complexe à maîtriser pour les autres races, en raison du mélange de feulements, rugissements, gestes et autres bruits nécessaires à son usage. La structure sociale des Wookies accorde une grande place à la famille, aux rites initiatiques, et rejettent en masse le matérialisme. La fête la plus importante à leurs yeux et le Jour de la Vie, durant lequel les familles se rassemblent dans la joie et l'harmonie, et rendent hommage à l'Arbre de la Vie, fondement de leur civilisation, en référence à la nature généreuse de Kashyyyk. Même sous l'occupation impériale, aucune force de répression n'a réussi à empêcher la célébration de cette fête hautement symbolique pour les Wookies.

Les Wookies sont réputés violents et courageux mais aussi honorables pour la plupart. L'imagerie populaire veut que cette race soit physiquement la plus forte de la galaxie (en tous cas, par rapport à sa taille). Un grand nombre de gens considèrent que parce qu'ils sont issus d'une civilisation arboricole autrefois réduite en esclavage par l'Empire, ils sont technologiquement primitifs ce qui est totalement inexact (ils connaissent depuis longtemps la technologie moderne et leurs longs doigts sont très déliés). De plus, sous l'Ancienne République, Kashyyyk était représentée au Sénat par une délégation wookie, comme la plupart des autres mondes dits civilisés. Comme de nombreux peuples mettant en avant des valeurs comme l'honneur, les Wookies pratiquent les serments et la "dette de vie". Celle-ci peut les amener à défendre jusqu'à la mort un étranger (même d'une autre race) auquel ils pensent devoir une grande faveur. Une dette de vie est définitive et rien ne peut la lever.



Zabrak


Originaires de la planète Iridonia, les Zabraks sont des humanoïdes d'une taille pouvant aller de 1, 60 mètre à 2, 10 mètres, et dont la tête est recouverte de petites cornes et le corps de de tatouages, qui donnent à cette espèce un aspect parfois effrayant. Très tôt dans l'histoire galactique les Zabraks ont atteint un niveau de technologie élevé et ont pu coloniser plusieurs mondes extérieurs aux alentours de leur planète natale. On estime que cette espèce a ainsi établi huit colonies dans la Bordure Extérieure, et que les différents groupes coloniaux ont pu prospérer de façon suffisamment importante pour que les Zabraks s'identifient eux-même selon les colonies d'où ils viennent, plutôt que par rapport à Iridonia uniquement.

Les Zabraks ont également formé des communautés sur d'autres planètes déjà habitées, comme Corellia et Talus, qui comptent une importante communauté de ce peuple. Les Zabraks dans leur ensemble possèdent un fort caractère et une volonté de fer, doublé d'un instinct de survie supérieur à la plupart des autres espèces. Ce sont des explorateurs courageux et des guerriers que rien n'effraie. Les conditions de vie difficiles rencontrées sur leur monde natal ont forgé leur esprit pionnier, et ont permit la conquête de nombreuses planètes proches. Les Zabraks ont une grande confiance en leurs capacités à s'adapter à tout environnement, et rien ne semble pouvoir leur résister dans ce qu'ils entreprennent. Ce qui aurait pu devenir un sentiment de supériorité n'est en fait qu'une fierté bien placée : les Zabraks ne sont pas des gens condescendants et trop sûrs d'eux. Ils sont fiers d'eux et de leur colonie mais sont toujours conscients de leurs capacités et de leurs limites, pour peu qu'ils en trouvent. Pour un Zabrak en effet, rien n'est impossible, et il est très rare de trouver un représentant de cette espèce qui soit pessimiste. Face à un problème, la réflexion prend le devant et une solution est rapidement trouvée.

Morphologiquement, les Zabraks sont très proches des humains, à ceci près qu'ils possèdent de petites cornes sur le sommet du crâne, vestige d'un lointain passé aujourd'hui révolu. Ces cornes ont désormais une seule connotation : leur alignement indique l'appartenance à différentes races à l'intérieur de l'espèce. L'autre aspect étonnant de cette espèce est la présence de nombreux tatouages sur la tête et sur tout le corps. les tatouages sont le résultat des goûts personnels du porteur, et reflètent la personnalité. Au début très simples et peu nombreux, les tatouages ne cessent de croître en nombre et en complexité avec l'âge, au fur et à mesure que la personnalité du Zabrak évolue. La peu des Zabraks peut être différente d'un individu à l'autre, et peut aller d'un beige clair à un noir très sombre, ce qui accentue les différences entre individus et permet de distinguer aisément chaque personne, contrairement à certaines espèces dont les individus sont quasi-identiques pour l'oeil non expérimenté. Le langage officiel des Zabraks est le Zabraki, mais la plupart parlent courament basic, et souvent d'autres dialectes locaux moins usités.

Les Zabraks ont un fort sentiment d'indépendance, ce qui leur valut bien des soucis sous le régime impérial. Iridonia, ainsi que les colonies zabrak importantes, résistèrent dès le début au nouveau pouvoir dictatorial, ce qui leur valut une réaction sans merci de la part des autorités : les compagnies zabrak furent nationalisées par le nouveau régime, et plusieurs garnisons de stormtroopers furent établies sur les principaux mondes. Dès lors les Zabraks ne purent que s'incliner face à la supériorité militaire impériale. Un très faible nombre décida de se joindre volontairement aux forces d'occupation, mais la plupart continèrent la résistance en secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swng.forumactif.fr/viewtopic.forum?t=140
 
Races
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES RACES DISPARUES
» Les races One Piecéennes [spoil]
» Les races jouables
» ? Les races ?
» Races et classes de personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SWNG :: Présentation :: Holonet (Les informations) :: Encyclopédie-
Sauter vers: